Traitement de la douleur

michal parzuchowski 7TWRwDjfGew unsplash

Attention aux médicaments contre la douleur. Ne les laissez pas vous faire du mal, évitez de vous accoutumer ! Apprenez à connaître le large éventail d’applications du CBD.

Nordic Oil croit en la nécessité de rendre le CBD accessible à tous ceux qui souhaitent bénéficier de ses nombreux bienfaits pour la santé. Cette vision claire permet non seulement de différencier ses produits mais aussi de refléter ses valeurs en informant et en sensibilisant la clientèle.

En résumé, j’aimerais stimuler votre esprit pour vous pousser à prendre des décisions réfléchies sur les médicaments antidouleur, leurs performances et leur qualité. Cela pourrait vous aider à vous protéger contre les effets nocifs des opioïdes et à adopter un mode de vie axé sur la santé et le bien-être.

mains en train d'ouvrir une plaquette de médicaments

Performance et Qualité

La performance et la qualité, un domaine assez large et subjectif qui a toujours gagné en importance dans tous les domaines de l’industrie des services. Mais pour comprendre simplement le problème de la qualité et de la gestion de la douleur dans ce contexte, des études indiquent que la prévalence de la douleur postopératoire est restée élevée au cours de la dernière décennie. En particulier dans les hôpitaux des États-Unis, où le traitement de la douleur reste inadéquat pour de nombreux patients.

Par exemple, lorsqu’il s’agit de médicaments anti-douleur, il est extrêmement important d’être pleinement conscient des causes et des conséquences d’une gestion insuffisante de la douleur, des doses élevées d’analgésiques, des évaluations inadéquates ou erronées de la douleur, des antécédents de douleur, et bien plus encore au cas par cas.

Offre de bienvenue

Pour les nouveaux clients, nous proposons un code de réduction de 12% sur la première commande.
* Valable sur tous les produits Nordic Oil

Huile de CBD 15%
Icons/UI/fast-delivery Livraison rapide
Icons/UI/plant Créé par la nature
Icons/UI/security Paiement sécurisé

Que savez-vous des opioïdes ?

Selon le NIH (National Institute on Drug Abuse), les opioïdes sont une classe de drogues qui comprend l’héroïne, les opioïdes synthétiques tels que le fentanyl, et comprend également des analgésiques tels que l’oxycodone (OxyContin®), l’hydrocodone (Vicodin®), la codéine, la morphine, et bien d’autres.

Sur la base des données disponibles sur les systèmes de santé, les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) estiment qu’en 2005, entre 9,6 et 11,5 millions d’adultes, soit environ 3 à 4 % de la population adulte aux États-Unis, se sont vu prescrire un traitement de longue durée aux opiacés.

Voici quelques-unes des autres conclusions importantes de cette étude

  • Rien qu’aux États-Unis, entre 1999 et 2014, plus de 165 000 personnes sont mortes d’overdoses liées aux analgésiques opioïdes.
  • Les données ont révélé que le taux de mortalité associé aux analgésiques opioïdes a nettement augmenté au cours de la dernière décennie, bien que les taux de mortalité dus aux maladies cardiaques et au cancer aient connu une baisse substantielle.
  • Les ventes d’analgésiques opioïdes ont augmenté parallèlement aux décès par surdose liés aux opioïdes.
gros plan sur des tubes à essai colorés dans un laboratoire

La crise des opiacés

La crise des opiacés est bien réelle et continue de toucher les États-Unis, faisant plus de 100 victimes par jour en 2016. Bien que l’Europe soit beaucoup plus réglementée en termes de prescription d’opiacés, l’Europe de l’Ouest commence à rattraper les États-Unis avec des taux de prescription d’opiacés en hausse.

Plusieurs pays de l’Union européenne autorisent la vente de médicaments antidouleur plus légers, comme la codéine, sans ordonnance. Bien que moins dangereuse que l’héroïne, la codéine est transformée en morphine dans le foie et peut encore être toxique à fortes doses. Le problème des opiacés en Europe s’est largement limité à l’héroïne, bien que certains éléments indiquent que les analgésiques délivrés sur ordonnance deviennent un problème.

Informez-vous sur ces 5 médicaments sur ordonnance :

1. les analgésiques
Les analgésiques sur ordonnance tels que l’hydrocodone, le tramadol et l’oxycodone sont parmi les médicaments antidouleur les plus utilisés aux États-Unis.

2. les médicaments contre l’anxiété
Les médicaments sur ordonnance tels que le Xanax et le Valium sont couramment prescrits aux personnes qui présentent des symptômes de troubles anxieux, lorsqu’elles éprouvent des difficultés à accomplir même les tâches quotidiennes. Ces médicaments les aident donc à trouver un soulagement. Mais non sans quelques effets secondaires dangereux, tels que le déclin cognitif, les pensées suicidaires, l’addiction et même la mort.

3. Stimulants
Des médicaments tels que le Ritalin et l’Adderall sont généralement utilisés pour la gestion du TDA/TDAH. Cependant, ces médicaments ont plusieurs effets secondaires tels que l’insomnie, la nervosité, l’hypertension, les maux de tête et les troubles de l’estomac. Ces effets secondaires peuvent être graves et affecter la vie de la personne qui les subit.

4. Antidépresseurs
Les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS) sont souvent prescrits par les médecins comme médicaments contre la dépression. Les ISRS comprennent la fluoxétine (Prozac), la paroxétine (Paxil, Pexeva), la sertraline (Zoloft), le citalopram (Celexa) et l’escitalopram (Lexapro).

Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN). Parmi eux, on peut citer la duloxétine (Cymbalta), la venlafaxine (Effexor XR), la desvenlafaxine (Pristiq) et le lévomilnacipran (Fetzima).

Parmi les antidépresseurs les plus couramment prescrits dans cette catégorie figurent le trazodone, la mirtazapine (Remeron), la vortioxétine (Trintellix), la vilazodone (Viibryd) et le bupropion (Wellbutrin SR, Wellbutrin XL, autres). Le bupropion est l’un des rares antidépresseurs qui ne sont pas associés à des effets secondaires sur le plan sexuel.

différents types de capsules et gélules parsemés autour d'un mortier et pilon

5. Les somnifères

Les somnifères sont prescrits pour traiter l’insomnie, un trouble du sommeil courant qui touche les adultes. Les National Institutes of Health estiment qu’environ 30 % de la population se plaint de troubles du sommeil, et qu’environ 10 % présentent, pendant la journée, des symptômes associés de déficience fonctionnelle en lien avec l’insomnie.

De mauvaises habitudes alimentaires, un mode de vie sédentaire, le stress, l’anxiété, tout cela provoque et aggrave la privation de sommeil jusqu’à l’insomnie.

Il est recommandé que la plupart des médicaments prescrits contre l’insomnie soient administrés juste avant le coucher. Les activités qui impliquent une concentration ne sont pas possibles car elles induisent le sommeil et peuvent augmenter le risque d’accident.

Certains des médicaments sur ordonnance utilisés pour l’insomnie

Des antidépresseurs tels que le Trazodone HCL sont prescrits. Les autres comprennent les benzodiazépines : ou somnifères – témazépam (Restoril), triazolam (Halcion), Zolpidem (Ambien, Edluar, Intermezzo) Zaleplon, Sonata, etc.

La plupart des somnifères en vente libre sont des antihistaminiques, tout comme les médicaments contre le rhume ou les allergies. Mais leur consommation excessive peut être dangereuse.

Autrement dit, ces médicaments sur ordonnance laissent derrière eux des effets secondaires de longue durée, tels que la dépendance et l’accoutumance. En outre, il existe un risque lors de leur utilisation avec les opiacés, car ils affectent directement la respiration et augmentent le risque d’overdose.

Dans la même veine, la FDA a émis des avertissements publics en 2007, alertant les patients sur le fait que ces médicaments pouvaient provoquer des réactions allergiques et des comportements complexes liés au sommeil.

Une approche alternative

En parlant d’approches alternatives de la santé, les médecines complémentaires et alternatives, la médecine traditionnelle et la médecine chinoise gagnent en popularité dans le domaine médical.

Selon un rapport, la médecine traditionnelle est un terme général utilisé pour désigner la médecine chinoise, l’Ayurveda indien et l’Unani arabe ainsi que les médecines indigènes, et est utilisé pour désigner l’Afrique, l’Amérique latine, l’Asie du Sud-Est et le Pacifique occidental. Et la médecine complémentaire et alternative désigne l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Australie.

Les Instituts nationaux de santé aux États-Unis ont regroupé la médecine complémentaire et alternative en cinq catégories, dont font partie les vitamines, les suppléments minéraux, les produits naturels, les herbes, etc.

Quelles pourraient être les raisons de la demande croissante pour les médecines alternatives ?

Premièrement, un changement de mode de vie, l’alimentation, le travail, le stress sont des facteurs clés de plusieurs nouvelles maladies, et deuxièmement, il y a un besoin croissant d’intégrer une médecine complémentaire et alternative, une médecine traditionnelle et une médecine allopathique pour le développement de futures stratégies de soins de santé dans un monde globalisé.

En conclusion, l’étude recommande notamment aux pays de consacrer des ressources supplémentaires afin d’étudier de nouvelles approches de médecine complémentaire et alternative, et de télémédecine, qui semblent les plus prometteuses.

Elle met également en évidence certains domaines prioritaires dans lesquels la médecine complémentaire et alternative et la médecine traditionnelle pourraient être abordées par le biais d’une recherche élargie, notamment par des études sur les approches visant à soulager la douleur et la souffrance chroniques, à atténuer la dépression, à aider à libérer l’emprise des substances addictives et à ralentir la progression des troubles dégénératifs tels que l’arthrite et la démence.

Le côté positif

  • L’utilisabilité du CBD à un large éventail de troubles gagne en popularité, tant en termes de sensibilisation que de recherche.
  • Les recherches indiquent que les phytocannabinoïdes ont un potentiel thérapeutique en raison de leur capacité à interagir avec les TSM.
  • L’intéret accru pour le cannabis permet une meilleure documentation qui peut être d’une grande pertinence pour le domaine de la médecine.
  • Dans une étude publiée en 2009 pour le journal des drogues psychoactives, une enquête a été menée auprès de 350 patients traités par du cannabis. Ils ont indiqué qu’ils l’utilisaient comme substitut aux produits pharmaceutiques ou aux médicaments sur ordonnance et qu’il était moins susceptible d’être moins addictif que d’autres médicaments.
  • La légalisation de l’usage médical et thérapeutique du cannabis se répand, il est donc possible d’améliorer les connaissances et de les fonder sur des preuves concrètes.
cubes en bois avec des lettres inscrites sur les côtés et assemblés de manière à afficher le mot hope
Rejoignez des utilisateurs du CBD sur Facebook !
Vous souhaitez bénéficier de l'expérience d'autres utilisateurs du CBD ? Vous avez des questions sur le CBD ? Il existe un groupe facebook actif sur le CBD.

Publié par Vicky Stocker

Originaire de Munich, Vicky est traductrice et interprète en anglais et en français. Son parcours chez Nordic Oil a commencé aux Etats-Unis. Depuis, elle a découvert les multiples bienfaits du CBD sur le corps, en particulier sur la peau. C'est ainsi devenu l'un de ses sujets de recherche et d'écriture favoris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *