Qu’est-ce que l’Eczéma ?

Eczema

L’eczéma (aussi parfois appelé dermatite), est une inflammation visible de la peau qui la rend sensible et qui démange.

L’organisation nationale de l’eczéma le définit ainsi : « L’eczéma est un terme général utilisé pour décrire un groupe d’affections médicales qui provoquent une peau sèche, décolorée, enflammée et qui démange ».

Nous devons faire attention au plus grand organe de notre corps, celui qui nous protège de la chaleur, de la lumière, du froid, de la poussière, etc. Par conséquent, le maintien d’une peau saine exige une routine quotidienne pour nous protéger des dangers internes et externes.

femme de face étalant une crème sur sa joue

Des affections cutanées comme l’eczéma peuvent se développer à tout âge pour des raisons génétiques, environnementales, saisonnières ou liées au mode de vie. Par la suite, sa gravité et son traitement peuvent également varier en fonction des individus.

De plus, outre l’état physique, la douleur et la gêne que provoque l’eczéma, la santé mentale et émotionnelle est également perturbée car il devient difficile de mener à bien les activités quotidiennes.

Offre de bienvenue

Pour les nouveaux clients, nous proposons un code de réduction de 12% sur la première commande.
* Valable sur tous les produits Nordic Oil

Huile de CBD 15%
Icons/UI/fast-delivery Livraison rapide
Icons/UI/plant Créé par la nature
Icons/UI/security Paiement sécurisé

Esseyons brièvement de comprendre les types d’eczéma les plus courants.

Homme de face avec les yeux gonflé par un eczéma

Types d’eczéma

Selon certaines études, certains des types d’eczéma les plus courants sont

La dermatite atopique (DA)

Il s’agit d’une maladie qui implique une irritation et des démangeaisons, généralement accompagnées d’éruptions cutanées. On dit aussi qu’elle est causée par un dysfonctionnement du système immunitaire et des problèmes cutanés.

Par exemple, le visage, le cou, les bras, les jambes, les plis de la peau, l’arrière des genoux et les coudes sont des régions où la DA commence à se manifester.

La dermatite de contact ou dermatite de contact allergique (DCA)

La DCA se développe généralement après le contact ou l’utilisation de certains objets, à la suite de quoi la peau a tendance à développer une allergie. Le contact avec certains produits chimiques tels que les détergents, les savons, l’eau de javel, le nickel, les bijoux, les parfums, le tabac, etc, peut également irriter la peau

Toucher ou sentir certaines plantes peut également déclencher des réactions allergiques. Comme par exemple, les plantes du genre Parthenium, le sumac vénéneux, l’Amarante, le chrysanthème, l’herbe à poux, le plantain, et bien d’autres.

L’eczéma dyshidrotique

L’eczéma dyshidrotique est une sensation de brûlure ou de démangeaison accompagnée d’une éruption cutanée vésiculeuse. Il est également appelé eczéma des mains et se manifeste sur les paumes, les doigts, les pieds et la plante des pieds.

Névrodermite

Elle se développe sous la forme d’une tache épaisse et écailleuse sur la peau, souvent causée par un grattage ou des frottements trop importants. Cette affection peut également être comparée au psoriasis, en raison des démangeaisons excessives du visage, des bras, des aisselles, des jambes, de la nuque, du cuir chevelu, de la région anale et génitale.

« Le psoriasis a tendance à provoquer des démangeaisons plus légères et, dans certains types moins courants, il provoque une terrible sensation de brûlure. L’eczéma, en revanche, peut entraîner des démangeaisons intenses qui se traduisent par des grattements et des saignements abondants. »

Dr. Millstein

auscultation du dos d'un jeune enfant par un adulte

L’eczéma nummulaire

Il s’agit d’un eczéma discoïde qui se présente sous forme de lésions et prend généralement une forme particulière (souvent circulaire ou ovale) qui peut se produire en raison d’allergies cutanées ou même de piqûres d’insectes.

Dermite séborrhéique

Cette dermatose est due à un mélange de génétique, d’hormones et de micro-organismes. Il ne s’agit pas d’une affection allergique et elle affecte donc le système immunitaire.

Des études indiquent que la dermatite séborrhéique ressemble à la dermatite atopique. Elle nécessite donc un diagnostic détaillé pour en déterminer la cause et prescrire un traitement approprié. Elle ajoute que cette affection affecte les personnes dont le système immunitaire et le système nerveux sont faibles, ce qui inclut certaines maladies comme le VIH et la maladie de Parkinson.

La dermatite de stase

La dématite de stase est un trouble qui pourrait être causé par une mauvaise circulation sanguine. Si elle est n’est pas traitée, elle peut entraîner un gonflement et parfois des fuites de liquide. Les personnes atteintes de varices sont plus susceptibles d’être touchées par cette affection.

Les causes de l’eczéma

Des études indiquent que les causes de l’eczéma restent inconnues, mais on pense qu’il se développe en raison de facteurs génétiques et environnementaux. De plus, l’eczéma n’est pas contagieux.

Alors, quelles sont les causes de l’eczéma ?

Tout d’abord, les facteurs génétiques. Ce sont eux qui provoquent l’eczéma chez les nourrissons et les enfants. Ces derniers y sont sujets en raison de leurs antécédents familiaux, quand l’un de leurs parents ou les deux sont atteints de cette maladie.

Deuxièmement, les facteurs environnementaux peuvent également déclencher une détérioration de la peau. Cela inclut l’utilisation de produits chimiques tels que les savons et les détergents. Certaines personnes peuvent être exposées à des allergies en raison de la consommation de viande, de légumes, de plantes, ou de l’exposition à la poussière, aux animaux domestiques, aux piqûres d’insectes, aux bactéries, aux microbes, aux virus, aux champignons, aux pellicules, etc.

En outre, les déséquilibres hormonaux chez les femmes dus à la grossesse ou à des cycles menstruels irréguliers pourraient également déclencher des symptômes légers ou chroniques d’eczéma.

pile de vieux livres

Le saviez-vous ?

Selon une étude de 2012 qui s’est concentrée sur les visites des services d’urgence pour la dermatite atopique (DA) aux États-Unis :

  • Le coût des visites des services d’urgence a considérablement augmenté, passant de 86 865 154 dollars en 2006 à 172 761 783 dollars en 2012
  • Il semble y avoir des disparités sanitaires et socio-économiques importantes liées aux visites aux urgences pour la DA.

Une enquête mondiale réalisée en 2018 sur la prévalence de la DA sur 12 mois apporte de nouvelles informations sur les tendances mondiales de la maladie. Les conclusions de l’étude sont les suivantes :

  • Les taux de prévalence de la DA varient considérablement d’un pays à l’autre dans le monde et selon les groupes d’âge.
  • Le taux le plus élevé chez les adultes a été observé en Chine. La Corée du Sud présente les taux les plus élevés chez les enfants et les adolescents. Les taux de DA les plus élevés chez les enfants en bas âge ont été observés en France et au Royaume-Uni.
Femme de profil tenant dans ses mains une grande fleur rose
Soins de la peau

Prévention et remèdes

Rappelez-vous l’adage « mieux vaut prévenir que guérir ».

Cependant, lorsqu’il s’agit de traiter les problèmes de peau, il faut du temps, de la patience et de la constance. Les soins à domicile et les soins personnels sont essentiels et doivent devenir routiniers.

Voici quelques bonnes pratiques :

  • Prendre des bains tièdes : De nouvelles études recommandent des traitements innovants tels que la « wet wrap therapy » qui consiste à prendre trois bains tièdes par jour, puis d’appliquer un hydratant sur la zone touchée et de l’envelopper d’une serviette humide.
  • Maintenir la peau humide : Il est très important d’hydrater la peau avant et après chaque douche pour la garder hydratée
  • Choisir du coton et un tissu doux et respirant, et éviter les vêtements trop serrés
  • Préférer l’utilisation d’un savon doux pour le bain et la toilette
  • Après un bain, sécher la peau en la tapotant doucement avec une serviette, plutôt qu’en la frottant
  • Évitez de vous exposer à un changement soudain de température en vous protégeant de la chaleur et du froid.
  • Évitez de vous baigner dans des piscines chlorées
  • Si vous avez la peau sensible, il convient de garder les ongles courts pour éviter d’entailler la peau.

Crèmes et pommades sur ordonnance

En plus des bons réflèxes d’hygiène, les dermatologues peuvent généralement suggérer des corticoïdes contre l’eczéma pour contrôler les poussées, et des inhibiteurs de la calcineurine qui agissent sur le système immunitaire. Ils peuvent freiner les poussées mais ont des effets secondaires graves, de sorte que vous ne les utiliserez probablement que si les autres traitements échouent.

Par ailleurs, la prise de médicaments sur ordonnance ou d’opioïdes pour réduire la douleur ou améliorer le sommeil pourrait entraîner d’autres complications. Avant de vous lancer dans la prise de médicaments antidouleur en vente libre, il est toujours préférable de comprendre leur performance et leur qualité afin de savoir ce qui déclenche votre eczéma.

gros plan sur une fleur de cananbis en train d'être observée par une main portant des gants bleus

Rôle du cannabis en dermatologie

Il convient de discuter du rôle du cannabis dans le traitement des affections cutanées en commençant par une citation du Dr Piffard (1842-1910), leader dans l’étude de la dermatologie et fondateur de la revue de renommée mondiale, Jama Dermatology.

« Une pilule de cannabis indica avant de dormir a parfois soulagé les plus pénibles démangeaisons liées à l’eczéma« .

Dr. Henry Granger Piffard

La découverte du système endocannabinoïde humain, et de ses récepteurs, a ouvert la voie à l’inclusion de phytocannabinoïdes (présents dans la plante de cannabis) et à leur potentiel pour un usage médicinal. Plusieurs études ont porté sur les applications médicales du cannabis. Les principaux résultats de ces études ont permis de mieux comprendre la valeur thérapeutique du cannabis en dermatologie.

Pour la dermatite atopique, des symptômes tels que les démangeaisons, la peau sèche et la libération d’histamine, un composé du système immunitaire qui agit comme médiateur des démangeaisons, sont courants.
Les cannabinoïdes, cependant, ont un puissant effet anti-démangeaisons, un effet antimicrobien et présentent des propriétés anti-inflammatoires.

Selon une étude, l’application topique de cannabinoïdes a inhibé l’activation des mastocytes. Le mastocyte est responsable de la libération d’histamine qui provoque des démangeaisons et des inflammations.
Selon une étude de 2019, les signaux cutanés des cannabinoïdes est profondément impliquée dans le maintien de l’homéostasie de la peau, la formation de la barrière et la régénération.
En outre, sa dérégulation est impliquée dans plusieurs maladies et troubles très répandus, par exemple la dermatite atopique, le psoriasis, la sclérodermie, l’acné, la croissance des cheveux et les troubles de la pigmentation, les maladies de la kératine, diverses tumeurs et les démangeaisons.

On a constaté que le CBD exerçait des effets anti-acnéiques complexes en exerçant des actions anti-prolifératives et anti-inflammatoires.
Il a été démontré que le CBD supprime la prolifération et la différenciation des kératinocytes humains et exerce de puissants effets antibactériens.
Selon une étude d’observation, 3 cas d’utilisation topique de CBD à l’initiative des patients ont fait état d’une cicatrisation plus rapide des plaies, d’une diminution des cloques et d’une amélioration de la douleur. Ceci est dû à l’activité anti-inflammatoire du CBD, et le CBD pourrait également avoir modulé de manière bénéfique le profil d’expression de la kératine.
De même, dans une autre étude, trois patients atteints d’épidermolyse bulleuse dystrophique à qui l’on a prescrit un médicament de qualité pharmaceutique à base de cannabinoïdes administrés par voie sublinguale et comprenant du THC et du CBD, ont signalé une amélioration des scores de douleur, une réduction du prurit et une diminution globale de leur consommation de médicaments analgésiques.
Une étude portée sur les cannabinoïdes en dermatologie fait état de la capacité du CB2 à induire l’inhibition des réponses inflammatoires dans la dermatite de contact allergique. Cette étude passe en revue plusieurs autres études de cas de patients atteints de différents types d’eczéma et d’affections cutanées, ainsi que de l’application thérapeutique du cannabis médical comme traitement.

Conclusion

  • Pour résumer, nous pouvons dire que les affections dermatologiques comme l’eczéma ou le psoriasis, ne mettent pas la vie en danger mais nuisent à la qualité de vie émotionnelle.
  • L’immense potentiel du cannabis médical dans le traitement des maladies de la peau est une bonne nouvelle. Toutefois, ce domaine nécessite une recherche et des études de grande qualité, à grande échelle et en grand nombre, tant au niveau clinique que non-clinique, pour en faciliter la sécurité et l’efficacité.
  • Bien que ce blog ait pu analyser la littérature sur l’application du CBD en dermatologie, la plupart des études se terminent par une question ouverte. Cela montre les lacunes existantes dans le domaine du cannabis médical pour et de ses applications dans diverses thérapeutiques et ouvre donc des possibilités de recherches supplémentaires.
Rejoignez des utilisateurs du CBD sur Facebook !
Vous souhaitez bénéficier de l'expérience d'autres utilisateurs du CBD ? Vous avez des questions sur le CBD ? Il existe un groupe facebook actif sur le CBD.

Publié par AnooradhaUnni

Professionnelle expérimentée des médias, Anoo aime écrire sur le cannabis et la santé, et aime éduquer les gens sur la façon d'intégrer des habitudes saines dans leur vie quotidienne. Voyageuse expérimentée, notre huile de CBD à la curcumine a aidé Anoo à trouver un équilibre et une tranquillité dans sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *