Le CBD et les règles

Belly with flower

Jenny Oh est une artiste de Los Angeles qui a souffert de SPM et d’endométriose pendant la majeure partie de sa vie. Dans cet article, elle nous raconte comment elle a appris à gérer ses symptômes, à prendre soin de son corps et à mener une vie saine et complète.

Bonjour Jenny ! Commençons par le commencement, parlez-nous un peu de votre histoire avec le syndrome prémenstruel.

Je suis née à Los Angeles et j’ai passé la plupart de mon temps là bas. J’ai déménagé à New York en 2010 et j’y ai passé près de dix ans. Je suis revenue à Los Angeles en 2019 et je travaille dans le quartier des arts. J’ai souffert de SPM sévère pendant la plus grande partie de mon adolescence et on m’a diagnostiqué une endométriose en 2015, ainsi qu’une adénomyose.

Pouvez-vous donner une brève description de votre vie avec l’adénomyose ?

Je ne suis pas sûre de la sensibilité que j’ai aux symptômes. Depuis que j’ai adopté une approche plus globale pour les soins, il y a des jours où certains symptômes sont plus graves que d’autres. J’essaie de me soigner au mieux avec l’acupuncture, des changements de régime alimentaire et des suppléments, dont le CBD.

Offre de bienvenue

Pour les nouveaux clients, nous proposons un code de réduction de 12% sur la première commande.
* Valable sur tous les produits Nordic Oil

Huile de CBD 15%
Icons/UI/fast-delivery Livraison rapide
Icons/UI/plant Créé par la nature
Icons/UI/security Paiement sécurisé

Quelle est votre expérience avec le SPM ?

Cela a été un défi. J’ai été déséquilibrée sur le plan hormonal pendant la plus grande partie de ma vie, donc les symptômes du SPM exacerbent vraiment la situation.

J’ai toujours souffert de sautes d’humeur, de dépression, de migraines, de maux de dos, de nausées, d’anxiété, d’acné et d’insomnie, pour n’en citer que quelques-uns. Au lycée, je me souviens avoir manqué des journées de cours parce que je ne parvenais pas à gérer mes symptômes et à me sentir à l’aise pour apprendre.

Pour aider à traiter mon endométriose, mon médecin m’a prescrit divers médicaments. La plupart d’entre eux étaient assez puissants et avaient des effets secondaires importants qui m’ont fait me sentir encore plus mal. J’ai décidé que je devais évaluer à nouveau ce que je faisais à mon corps.

Jenny Oh

Avez-vous essayé des méthodes alternatives aux produits pharmaceutiques ? Comment avez-vous fait pour trouver ce qui vous convient le mieux ?

Lorsque j’ai cherché des méthodes alternatives de soins, j’ai évité les visites massives chez les médecins et les spécialistes pour m’écouter moi-même et apprendre à connaître mon corps. J’ai essayé de tester le CBD vers 2016 avec différentes marques que j’ai trouvé (par exemple, wildflower, Notpot, Foria, Sagely, Papa et Barkley). Avec les médecines alternatives et leur dosage parfois compliqués, j’ai rencontré plus de problèmes pour gérer et m’organiser qu’avec les médicaments traditionnels. Pour cette raison, pendant cette période à New York, il m’a été très difficile de suivre une réelle routine soulager la douleur et pour trouver le bien-être général. J’ai réussi à gérer du mieux que j’ai pu. Puis en 2019, j’ai déménagé à Los Angeles où la marijuana à usage médical et le CBD ont été légalisés. J’ai pu trouver de meilleurs produits et des produits spécialisés dans ce que je recherchais.

Comment se déroule une journée typique pour vous en termes de soins ?

Chaque personne souffrant d’endométriose a une façon différente de se soigner. Moi, je me soigne régulièrement, pas seulement un jour par semaine, ou un dimanche avec un masque facial et un bain aux herbes. J’ai besoin d’une routine quotidienne, tout au long de la semaine pour rester équilibrée et pour ne pas me sentir épuisée et fatiguée.

Pour mon bien-être personnel, l’huile de CBD 20% a transformé ma vie. Si mes symptômes sont plus graves, j’en parle à mon médecin et je la combine avec un médicament. Je prends une capsules de 25 mg de CBD au moins deux fois par jour. Je commence généralement ma journée par 20 à 30 minutes de pilates et d’étirements. Les bains m’aident à apaiser et à calmer le système nerveux, c’est pourquoi je prends généralement des bains de sel d’epsom au CBD. Je prends toujour mon coussin chauffant, ou bien je porte les patchs chauffants que vous pouvez coller sur vous en cas d’urgence. Chaque soir, j’applique le Gel Thor sur le bas de mon ventre et le bas de mon dos, et je prends un peu d’huile de CBD.

Depuis que vous utilisez le CBD, qu’avez-vous appris sur les soins personnels ?

Je pense qu’il est important de s’écouter et d’apprendre honnêtement à connaître son corps. Lorsque j’ai commencé à faire passer ma santé avant tout et à trouver des moyens de m’occuper vraiment de moi, les choses ont vraiment changé. J’ai fini par comprendre qu’avoir cette pathologie nécessite du courage. Lorsque je prends du CBD, cela me donne un coup de pouce supplémentaire pour avoir confiance en moi et pour m’en sortir.

Les conseils de Jenny :

Ajoutez du CBD à votre bain : selon mon expérience, l’ajout d’huile de CBD à l’eau chaude fait des merveilles pour la fatigue physique. Si vous prenez une douche, l’application de l’huile et les vapeurs qu’elle émet peuvent avoir le même effet qu’un long bain.

Appliquer de façon topique : jusqu’à présent, je ne sais pas s’il y a eu quelque chose de plus important que de se faire un petit massage du ventre le matin en cas de douleurs atroces dues au SPM ou à des crampes. Ajoutez du CBD et le soulagement se fera sentir en quelques minutes, avec un résultat durable pendant 2 à 3 heures.

Rejoignez des utilisateurs du CBD sur Facebook !
Vous souhaitez bénéficier de l'expérience d'autres utilisateurs du CBD ? Vous avez des questions sur le CBD ? Il existe un groupe facebook actif sur le CBD.

Publié par Vicky Stocker

Originaire de Munich, Vicky est traductrice et interprète en anglais et en français. Son parcours chez Nordic Oil a commencé aux Etats-Unis. Depuis, elle a découvert les multiples bienfaits du CBD sur le corps, en particulier sur la peau. C'est ainsi devenu l'un de ses sujets de recherche et d'écriture favoris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *